Archive | Blogs

How to negotiate infrastructure deals with China: four things African governments need to get right

“You don’t negotiate with China !” I was quickly told when I started interviewing African public servants about their infrastructure deals with Beijing. There is a widespread view in Africa that you accept whatever terms are offered, for fear that the money might go somewhere else instead. China is the leading infrastructure finance provider on the continent – as demonstrated by a recent pledge of US$60 billion (£47 billion), most of which is for infrastructure projects. Big projects on the slate include hydropower plants in Angola and Guinea, an oil refinery in Nigeria, and a new city in Egypt. Yet, when you look closely at what happens on the ground, some African countries are much better at negotiating with the Chinese than others. Railway projects in East Africa appear to be a good example. In Kenya, the Standard Gauge Railway is the largest infrastructure project since independence from Britain in 1963. China Eximbank providedmost of the finance for the first phase – 472 kilometres of track between Nairobi and Mombasa – at a cost of US$3.2 billion. In neighbouring Ethiopia, an electric train line from Addis Ababa to Djibouti, which is also Chinese-financed, opened two years ago. The cost for this more expensive type of railway was US$3.4 billion – […]

Continue Reading 0

« La CPI, l’affaire Gbagbo et le rôle de la France »

Pour le juriste Morten Bergsmo, l’acquittement de l’ancien président ivoirien révèle un problème d’indépendance et de contrôle qualité au sein de la Cour pénale internationale. Tribune. Laurent Gbagbo, ancien président de la Côte d’Ivoire, a été acquitté, mardi 15 janvier, par la Cour pénale internationale (CPI) des accusations de crimes contre l’humanité commis dans le contexte des violences postélectorales il y a huit ans. Les défenseurs de la CPI laissent déjà entendre que cette décision prouve son bon fonctionnement, certes, mais qu’elle ne devrait pas juger les dirigeants en premier, plutôt avancer plus doucement, et qu’il est particulièrement difficile de condamner des chefs d’Etat. Ces trois excuses ne suffisent pas. Le budget de la Cour s’élevait à 147 431 500 euros en 2018. Les enquêtes prennent plusieurs années, les procès aussi parfois. L’affaire Gbagbo a nécessité 231 journées d’audience durant lesquelles 82 témoins sont intervenus, des milliers de documents ont été présentés. Consacrer plus de temps et d’argent ne garantirait pas la bonne marche de cette justice. Le bilan de la CPI est inédit dans le paysage de la justice internationale : les procédures engagées contre douze personnes ont échoué, alors que seulement trois condamnations pour crimes de droit international ont été prononcées. Quatre accusés ont été acquittés, quatre ordonnances […]

Continue Reading 0