Archive | June, 2019

Entre faux djihadistes et faux chasseurs traditionnels, les civils piégés dans le centre du Mali

Dans le centre du centre du Mali, le terme djihadiste est devenu synonyme de « peul armé ». C’est du moins ce qui apparaît nettement dans les accusations émises par les communautés subissant des attaques quotidiennes dans cette région. Bien que les mouvements d’autodéfense peuls ne cessent de proclamer qu’ils se battent pour la protection et la survie des leurs, et non pas pour des idéaux religieux, des doutes persistent quant au soutien dont ils bénéficient en terme d’équipements et de formation. De même, les groupes armés non-Peuls, organisés en milices, sont assimilés par la population peule (et par les médias) aux « Dozos » (dont le nom est parfois prononcé « Donzo », « Donso » ou « Doso »). Rappelons que les Dozos sont des confréries traditionnelles de chasseurs possédant des connaissances approfondies de la pharmacopée et des espèces animales. Ils sont redoutés pour leurs pouvoirs mystiques. Des faux djihadistes en quête de soutiens Dans cette zone géographique, le royaume théocratique du Macina a émergé au début du XIXe siècle sous le commandement de Sékou Amadou Barry. Les Peuls y ont exercé une forme d’hégémonie ethno-religieuse dans les régions actuelles de Ségou, Mopti et Tombouctou (Mali) au début du XIXe siècle à son milieu. Localement, ces communautés sont souvent présentées […]

Continue Reading 0