Le retour des djihadistes de Daesch et le risque sécuritaire de l’adhésion du Maroc et de la Tunisie à la CEDEAO

La quatrième édition du Forum sur la paix et la sécurité tenu à Dakar (13-14 novembre 2017) a été l’occasion pour le président sénégalais Macky Sall d’évoquer publiquement une véritable hantise que nourrissaient depuis des mois nombre d’experts sur les questions de paix, de sécurité et de défense en Afrique de l’Ouest.

Il s’agit du retour inéluctable de djihadistes, africains ou non, sur le continent au fur et à mesure de la chute des bastions de Daesch (ou Etat islamique) en Syrie et en Irak. Le président Macky Sall a été on ne peut plus clair à cet égard en précisant que « le risque aujourd’hui et pour les années à venir, c’est d’avoir des terroristes vaincus ailleurs chercher des zones de repli en Afrique pour y poursuivre leurs activités criminelles en s’attaquant aussi bien aux populations locales qu’aux intérêts étrangers ».

Read More

Article originally published on WATHI

, , , ,

No comments yet.

Leave a comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.