Diverging positions and demands regarding insecurity and political violence on the African continent

The Associated Press on the Washington Post website discusses the recent U.N. Security Council’s strongly condemnation of increasing levels of terrorism on the African continent. A Chinese-sponsored presidential statement approved by the 15 members urged the 193 UN member states to take measures to address drivers of violent extremism conducive to terrorism and to consider mobilising more predictable resources and expertise. Recommendations included fostering quality education and provision employment opportunities and vocational training for young people and inclusion them in all levels of decision-making to combat recruitment. The African Union’s U.N. ambassador, Fatima Kyari Mohammed warned about the increasing level of sophistication and use of “drone terrorism”. A statement from Tunisia, Niger and South Africa mentioned that “foreigners who fought with the Islamic State in Iraq and Syria are increasingly relocating into the continent mainly to areas where government presence is weak”. Additionally, the statement argued that some al-Qaida and IS groups “appear to be working together and coordinating attacks to grab large swaths of territory.” The statements reiterated the need to support for the G5 Sahel Force established by Burkina Faso, Mali, Niger, Chad and Mauritania to fight terrorism. However, according to Reuters, Al Qaeda-linked militants have said they will only […]

Continue Reading 0

CFP: L’école en Algérie : entre tradition, colonialisme et modernité (XIXe -XXe siècles)

Cette journée d’étude artésienne du 27 novembre 2020 propose d’analyser l’enseignement dans l’Algérie de 1962 au milieu des années 1970 et son inscription dans la triple temporalité des périodes anté-coloniale, coloniale et de l’indépendance. Ce jeu des temporalités, leur manipulation à l’œuvre dans la construction de l’école de l’Algérie indépendante, ont généré des tensions vives entre la fidélité à la Tradition et le souci d’installer l’Algérie nouvelle dans la modernité. Il conviendra de les explorer pour cerner les enjeux politiques, économiques et sociaux majeurs de la relation de l’Algérie nouvelle avec son passé arabo-islamique et avec l’héritage de la colonisation française dont elle proclame vouloir s’affranchir de manière radicale Argumentaire L’enseignement dans l’Algérie coloniale reste au cœur des polémiques relatives à la « mission civilisatrice » revendiquée par les autorités et une partie de l’opinion française pour justifier l’entreprise coloniale de la France. Dans un premier temps, celui du « moment colonial » identifié par Pascale Barthélémy[1], l’enseignement mis en place en Algérie à partir de 1830 fait l’objet, de la part des autorités coloniales et de leurs agents, de synthèses qui sont autant de plaidoyers en faveur de l’œuvre scolaire de la France, de son importance cruciale, comme de sa nécessaire « adaptation » à […]

Continue Reading 0