Tag Archives | education

Face au terrorisme, et si on essayait – pour de vrai – de renforcer et de transformer les Etats en Afrique de l’Ouest ?

Le 14 mai 2019, un hommage solennel était rendu à Paris à deux soldats de l’élite des forces françaises morts au combat. Hommage aussi à un citoyen béninois, guide du parc naturel de la Pendjari, exécuté par les auteurs inconnus de la prise d’otage des deux touristes français libérés quelques jours plus tard par l’opération militaire périlleuse qui a coûté la vie aux deux soldats. Une fois n’est pas coutume, la victime africaine de ce type de drame n’a pas été complètement occultée. En grande partie, grâce aux incontournables réseaux sociaux, la photo du visage souriant du guide béninois a beaucoup circulé. La douleur des familles à la suite d’un décès brutal, qu’elles vivent dans un bourg français ou une petite ville du nord du Bénin, est la même. La mort fait partie de ces rares moments de la vie qui rappelle – et devrait rappeler – à chacun la stricte égalité de la condition humaine. De la France au Bénin, du Burkina Faso au Sri Lanka, du Mali à la Nouvelle-Zélande, la douleur et l’incrédulité de ceux qui perdent des proches dans des évènements soudains sont comparables. Avec des variations significatives d’une localité à l’autre, la mort frappe beaucoup […]

Continue Reading 0

Arabe, français, anglais et stratégies de la paresse / Par Kamel Daoud

1- On le confirme de plus en plus : un ministre intérimaire, membre de ce gouvernement de la honte, se permet, dans le cadre de ses agitations payées, de lancer le projet, faramineux et populiste, de généraliser l’anglais dans les universités algériennes. Il ne le fait pas pour ajouter à la richesse du pays une autre langue riche et internationale, mais en l’opposant, explicitement, idiotement, au français dont il s’agit « de briser l’hégémonie », réactivant, bête et méchant, les détestables guerres linguistiques algériennes. Populisme, amateurisme, volonté de décapitation des élites, on retrouve tout dans le portrait de cet homme venu de nulle part et qui le rejoindra un jour, en nous laissant une autre facture de dés alphabétisation. Plusieurs questions se posent alors. D’abord comment un factotum, recruté pour une mission de gestion des affaires courantes se retrouve à vouloir plonger le pays dans des polémiques inutiles et à entamer son intérim avec un projet aussi lourd de conséquences sur la reproduction des élites en Algérie, la maitrise des langues et des savoirs, les liens avec nos expatriés, les batailles idéologiques qu’elles provoquent chez nous ? Ensuite, pourquoi avec des universités sinistrées, des déclassements scandaleux et une décrépitude des […]

Continue Reading 0