Tag Archives | elections

Running Out of Options in Burundi

Talks about ending Burundi’s crisis – sparked by the president’s decision to seek a third term – have fizzled out. With elections nearing in 2020, tensions could flare. Strong regional pressure is needed to begin opening up the country’s political space before the balloting. What’s new? After almost three years, the Inter-Burundi Dialogue has ended in failure. Next steps are unclear as regional leaders reject handing over mediation to other institutions while not committing wholeheartedly themselves to resolving the crisis. Elections due in 2020 carry a real risk of violence unless political tensions ease. Why did it happen? The East African Community (EAC) took the lead on mediation in Burundi though it lacks the requisite experience, expertise or resources. Absence of political will and divisions among member states, coupled with the Burundian government’s intransigence, made successful dialogue among the parties impossible. Why does it matter? Without urgent intervention, the 2020 elections will take place in a climate of fear and intimidation. This would increase risks of electoral violence and people joining armed opposition groups and ensure that Burundi continues its descent into authoritarianism, raising prospects of another major crisis with regional repercussions. What should be done? Regional leaders should use their influence, including threats […]

Continue Reading 0

Au Congo, le candidat battu… est élu

Organisées avec deux ans de retard, les élections en République démocratique du Congo se sont conclues par un arrangement politique sans rapport avec la réalité des urnes. Cet épilogue a suscité des divisions nouvelles en Afrique. Éclipsant les habituelles réactions de la « communauté internationale », ces fractures éclairent les transformations politiques du continent. Une fois n’est pas coutume, la manipulation des élections générales du 30 décembre 2018 en République démocratique du Congo (RDC) a ouvert une fracture en Afrique : d’un côté, ceux qui voulaient faire prévaloir la vérité des urnes ; de l’autre, ceux qui privilégiaient la décision « souveraine » du pays, au premier rang desquels l’Afrique du Sud. Inédit, ce clivage révèle les nouveaux rapports de forces sur le continent et les débats qui le traversent. L’annonce des résultats provisoires par la Commission électorale nationale indépendante (CENI) le 10 janvier 2019 a immédiatement suscité la polémique. Après avoir demandé un nouveau décompte des voix, l’Union africaine a dû s’incliner devant le verdict du Conseil constitutionnel le 20 janvier. Contre l’évidence, M. Félix Tshisekedi, candidat de la coalition Cap pour le changement (CACH), a été proclamé vainqueur, avec 38,57 % des voix, devant celui de l’autre coalition d’opposition, Lamuka (Réveillez-vous), M. Martin Fayulu (34,83 %), […]

Continue Reading 0