Tag Archives | Sahel

A Review of Major Regional Security Efforts in the Sahel

Increased attacks from militant Islamist groups in the Sahel coupled with cross-border challenges such as trafficking, migration, and displacement have prompted a series of regional and international security responses. MINUSMA The United Nations Multidimensional Integrated Stabilization Mission in Mali (MINUSMA) was established by UN Security Council Resolution 2100 on April 25, 2013. Its mandate is to provide security in support of the political process to help stabilize Mali following a push by militant Islamist groups to seize territory in the north of the country. Fifty-seven countries contribute with military personnel, including Burkina Faso, Chad, Bangladesh, Senegal, Egypt, Togo, Niger, Guinea, Germany, and China. Military personnel are deployed to 13 sites covering 3 sectors, with headquarters in the capital Bamako: Northern Sector (Kidal, Tessalit, Aguelhoc)Eastern Sector (Gao, Ménaka, Ansongo)Western Sector (Timbuktu, Diabaly, Douentza, Goundam, Gossi, Mopti, Sévaré) Since 2013, there have been 191 fatalities among MINUSMA forces, including 118 from hostile forces, making this the deadliest peacekeeping mission in the world today. G5 Sahel Joint Force The G5 Sahel is a subregional organization established in 2014 as an intergovernmental partnership between Burkina Faso, Chad, Mali, Mauritania, and Niger to foster economic cooperation and security in the Sahel and to respond to humanitarian and security […]

Continue Reading 0

G5 SAHEL : « est-ce raisonnable que le Burkina Faso accepte d’assurer la présidence ? », s’interroge Ablassé Ouédraogo

« Dans le contexte de dégradation catastrophique et effrayante de la sécurité  que vit le Burkina Faso, deux questionnements me taraudent l’esprit et certainement que je ne suis pas seul dans ce cas: Est-ce raisonnable et logique que le Burkina Faso accepte d’assurer la présidence du G5 SAHEL aujourd’hui? Cette responsabilité demande certainement des moyens en ressources humaines, des moyens financiers et matériels et énormément de temps en ce moment précis où c’est ce qui manque le plus à notre pays. Dans ce contexte, il est fort à craindre que le Burkina Faso préside avec peu d’efficacité le G5 SAHEL et ne soit pas en mesure de produire les résultats escomptés. Aussi, n’aurait-il pas été plus sage pour le Président du Faso, de demander à ses pairs d’accepter par solidarité de passer son tour et d’attendre un autre moment plus propice pour assumer cette charge noble et délicate? A chaque chose son temps.Le Burkina Faso vient à peine de renouveler son équipe gouvernementale et trois des ministres en charge des départements concernés par le G5 SAHEL, à savoir la Défense, la Sécurité et l’Economie et les Finances, sont désormais gérés par des nouveaux venus, qui ont besoin de temps pour apprendre et […]

Continue Reading 0