Tag Archives | security

Face au terrorisme, et si on essayait – pour de vrai – de renforcer et de transformer les Etats en Afrique de l’Ouest ?

Le 14 mai 2019, un hommage solennel était rendu à Paris à deux soldats de l’élite des forces françaises morts au combat. Hommage aussi à un citoyen béninois, guide du parc naturel de la Pendjari, exécuté par les auteurs inconnus de la prise d’otage des deux touristes français libérés quelques jours plus tard par l’opération militaire périlleuse qui a coûté la vie aux deux soldats. Une fois n’est pas coutume, la victime africaine de ce type de drame n’a pas été complètement occultée. En grande partie, grâce aux incontournables réseaux sociaux, la photo du visage souriant du guide béninois a beaucoup circulé. La douleur des familles à la suite d’un décès brutal, qu’elles vivent dans un bourg français ou une petite ville du nord du Bénin, est la même. La mort fait partie de ces rares moments de la vie qui rappelle – et devrait rappeler – à chacun la stricte égalité de la condition humaine. De la France au Bénin, du Burkina Faso au Sri Lanka, du Mali à la Nouvelle-Zélande, la douleur et l’incrédulité de ceux qui perdent des proches dans des évènements soudains sont comparables. Avec des variations significatives d’une localité à l’autre, la mort frappe beaucoup […]

Continue Reading 0

Sahel, les militaires évincent le Quai d’Orsay

Malgré un important déploiement armé (opération française « Barkhane », mission des Nations unies, etc.), les massacres de civils se multiplient au Mali et dans la sous-région. Cause méconnue de cette impasse : le Sahel est devenu la chasse gardée des militaires, qui imposent aux diplomates du Quai d’Orsay une vision trop étroitement sécuritaire pour être efficace. Lorsque, en février dernier, l’aviation française bombarde une colonne de chars de l’Union des forces de la résistance (UFR), un mouvement de l’opposition armée tchadienne, les commentateurs ne manquent pas de rappeler la longue histoire des ingérences de l’ancien colonisateur au Tchad. Cette opération, au cours de laquelle plusieurs membres de l’UFR auraient été tués, se singularise sur un point : pour la première fois depuis très longtemps, Paris assume pleinement l’utilisation de la force dans une affaire de politique intérieure mettant à mal son allié, le pourtant peu démocrate président Idriss Déby Itno. La France « ne se contente plus de créer les conditions favorables à une victoire de l’armée tchadienne : elle bombarde elle-même les rebelles », note ainsi la politiste Marielle Debos. Reprenant la propagande du régime autocratique tchadien, pour qui les rebelles ne sont que des « terroristes », le ministre des affaires étrangères, M. Jean-Yves Le Drian, compare même l’intervention […]

Continue Reading 0