‘Francophonie’ in turbulent times 3

Véronique Tadjo : « Il est grand temps d’inscrire la littérature du Sud dans l’imaginaire francophone occidental »

Dans une tribune au « Monde », l’écrivaine réagit à la publication de la lettre ouverte de l’écrivain Alain Mabanckou à Emmanuel Macron sur la langue française.

Tribune. Pour ceux qui parlent le français en Afrique, la question de la francophonie restera pendant encore longtemps primordiale. De nos jours, les Africains représentent à peu près la moitié du nombre total des francophones dans le monde, un chiffre qui ne cessera d’augmenter dans les décennies à venir du fait de l’énorme croissance démographique du continent. Dans ce sens-là, la lettre ouverte au président Macron du célèbre écrivain franco-congolais Alain Mabanckou publiée sur le site de L’Obs le 15 janvier a le mérite de dynamiser le débat.

Read More

Article originally published on Le Monde.

No comments yet.

Leave a comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.