Opération Barkhane : “Il s’agit de maintenir la violence à un niveau tolérable”, explique Michel Goya

L’historien militaire et ancien colonel Michel Goya analyse le sens de l’engagement des soldats français dans l’opération Barkhane au Mali, alors qu’un hommage national sera rendu lundi 2 décembre aux treize militaires tués dans la collision de deux hélicoptères lors d’une opération de combat.

Je suis persuadé que ce que nous faisons est utile, bien et nécessaire“, a soutenu ce mercredi 27 novembre, à l’antenne de France Inter, le chef d’état-major des armées, François Lecointre, à propos de l’opération Barkhane dans le Sahel. Ce, alors que lundi soir, 13 des 4.500 soldats engagés par la France au Mali sont morts dans la collision de deux hélicoptères lors d’une mission de combat contre des djihadistes. Michel Goya, historien militaire et ancien colonel des troupes de marine, auteur de Sous le feu – La mort comme hypothèse de travail -, analyse le sens de l’engagement de nos soldats dans ce conflit.

Read more on Marianne

Sent by Edouard Bustin

, , , , , ,

No comments yet.

Leave a comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.