« Le seul rempart contre le jihadisme est la consolidation des États et celle des sociétés »

Gilles Yabi, directeur du think tank ouest africain Wathi, est habitué du Forum International sur la paix et la sécurité en Afrique de Dakar. Il analyse les raisons du phénomène jihadiste en Afrique.

La violence jihadiste longtemps limitée au Mali s’étend désormais au-delà des frontières de ce pays. Pourquoi ?

Les groupes armés qualifiés de jihadistes ou se revendiquant comme tels n’ont que faire des frontières nationales. Ils s’implantent là où l’occasion se présente. A chaque fois que le contexte politique, économique et socioculturel est fragile, ils en profitent. L’absence ou la faiblesse de l’empreinte d’États effectifs, organisés et bienveillants à l’égard des citoyens les aide beaucoup.

Read more on APANEWS

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.