Tag Archives | G5 Sahel

Changes to leadership of G5-Sahel joint force

Nigerien deputy chief of staff, General Oumarou Namata has been appointed commander of the G5 Sahel anti-jihadist force, succeeding Mauritanian General Hanena Ould Sidi. The decision to replace General Hanena was taken by the heads of state of the countries making up this group, in the wake of a terrorist attack against the Headquarters of the G5 force, located in Sévaré (Central Mali). The June 29 suicide bomb and gun attack destroyed the Sévaré facility, killing two soldiers and a civilian. The attack was reportedly claimed by an official from the Support Group for Islam and Muslims (JNIM), which is linked to al-Qaeda. In a similar attack in April, militants attacked French and United Nations bases in Timbuktu killing one UN peacekeeper and injuring dozens. The G5-sahel, comprising Mauritania, Mali, Burkina Faso, Niger and Chad, was formed to counter the influx and activities of terrorists in the sahel region. The new boss of the G5 Sahel counterterrorism force has long served in the region of Diffa (northern Niger) in the grip of terrorism. This gives him real experience in this area. The Nigerien general arrives at the head of the G5 Sahel joint force at a time several sources evoke […]

Continue Reading 0

A l’ONU, le Burkina demande « une coalition internationale » antiterroriste pour le Sahel

Face à la détérioration rapide de la sécurité dans la région, la Force G5 Sahel a demandé au Conseil de sécurité « la même détermination qu’en Irak et en Afghanistan ». La lutte contre le terrorisme et la criminalité au Sahel « est une responsabilité collective » et « il est temps que la communauté internationale envisage la création d’une coalition internationale », a affirmé, jeudi 16 mai, au Conseil de sécurité le chef de la diplomatie du Burkina Faso. Ces fléaux doivent « être traités avec la même détermination que celle qui a prévalu en Irak et en Afghanistan », a estimé Alpha Barry, qui s’exprimait au nom des cinq pays membres de la Force G5 Sahel (Burkina, Niger, Tchad, Mauritanie et Mali). « Les Etats membres du G5 Sahel n’y arriveront pas tout seuls », a insisté le ministre, en évoquant « une lutte pour [leur] survie » et en rappelant les événements de ces dernières semaines : prise en otages de Français, assassinats dans des églises, décès mardi de 28 soldats nigériens. Au Sahel, « les groupes terroristes (…) restent toujours forts et (…) partout la menace gagne du terrain », a estimé le ministre burkinabé. Alpha Barry a aussi réclamé à la communauté internationale d’afficher « une position claire quant à la résolution de la crise libyenne », alors que le pays « reste un […]

Continue Reading 0